Bonjour Eric Bonafoux, vous proposez 2 ateliers « Mais quel troll ce noob ! » et « Apprendre ensemble à distance aujourd’hui » au Festival de Sèvres…

Qui êtes-vous en quelques mots ?

Je suis chef de projet innovation digital à l’Université du Service de SNCF et administrateur du portail formation du groupe pour SNCF Voyageurs.
Pour faire simple, ma principale mission est l’accompagnement des différents acteurs de la formation sur les nouveaux modes d’apprentissage dont le digital learning.

J’ai mis un clic dans la formation en 1996 et depuis… je n’ai plus décroché de ce domaine qui me passionne. J’ai la chance d’avoir vécu une période d’évolution majeure. De la Formation Assistée par Ordinateur qui offrait, déjà à l’époque, les Serious Games (type Jeux Vidéo), la pédagogie immersive sans déplacement (Réalité Mixte), le Social Learning en réseau… à la FOAD qui a permis la démocratisation de ces modalités. Et l’aventure continue. Mince ! C’était quelques mots 😉

Comment avez-vous été informé du Festival de l’Apprendre ?

La première rencontre avec le Cercle APE remonte avec le Cercle Café Pigalle, il y a 4 ans qui faisait écho à mon besoin de vivre des expériences de groupe informel apprenant qui ont dépassées mes attentes. J’y ai découvert des personnes incroyables (Frédéric Duriez, Jocelyne Turpin, Denis Cristol, Anne, Dorothée…). L’hackathon et le forum ouvert ont été aussi de très belles expériences de partage.

Qu’avez-vous choisi de montrer, de partager ?

« Mais quel troll ce noob ! » permet de s’interroger sur comment faisons-nous pour comprendre des mots, phrases, expressions… rencontrés lors d’échanges divers (plutôt en temps différé, asynchrone) dans des forums, des flux d’actualité…

« Apprendre ensemble à distance aujourd’hui » est un atelier qui, dans un premier temps, permet à chaque participant de partager son ressenti de ses expériences vécues sur ces récentes modalités et de les répertorier. Dans un second temps, des découvertes d’exemples concrets de certaines de ces modalités pourraient être envisagées et ouvrir sur d’autres ateliers.

Pourquoi avoir choisi de montrer cela ?

J’aime beaucoup une phrase de Philippe Carré : « On apprend toujours seul mais jamais sans les autres ». La compréhension d’un « jargon » métier, générationnel, tribal… me semble essentielle pour l’apprendre ensemble en évitant les interprétations et fausses traductions que nous pourrions trouver sur internet par exemple.

Après l’infobésité émerge la formabésité (néologisme à créer).

La loi formation facilite la reconnaissance des modalités « modernes » dans les actions de formation. Nous assistons à une fleuraison de prestataires et de notions abstraites spécifiques à chacun. Dans Apprendre à Apprendre, il me semble nécessaire d’intégrer ces notions afin de ne pas être que dépendant d’un algorithme d’Adaptiv’Learning.

En accord avec le « programme d’action mondial pour l’éducation au service du développement durable » des Nations Unies/UNESCO lesquels invitent à « célébrer comme il convient » la journée internationale de l’éducation, un point sur l’impact du digital y sera intégré et les animateurs orienteront les participants sur les autres ateliers et événement du #festivaldelapprendre et #LearningPlanetFestival et #LearningPlanet

Et si on veut continuer à partager avec vous, après le festival, comment faire ?

LinkedIn : https://www.linkedin.com/in/eric-bonafoux-0a6078a3
Membre du collectif CercleAPE

Merci et bon festival !

Merci, bonne festivité également et, si ce n’est déjà fait, pensez à vous inscrire au Festival de l’Apprendre à Sèvres le 25 janvier 2020 entre 13h30 et 18h en cliquant ICI